Pansement

La réfection d’un pansement est un acte médical réalisé par les infirmiers.
Au-delà des changements de pansements, ils surveillent, repèrent les signes de complications et vous conseillent sur les différents facteurs entrant dans le processus de cicatrisation.

Une plaie chronique est une plaie dont le délai de cicatrisation est allongé. Une plaie est considérée comme chronique après 4 à 6 semaines d’évolution, selon son étiologie. Les causes de plaie chronique incluent notamment les ulcères de jambe, les escarres, les plaies du diabétique et les moignons d’amputation.

En l’absence de facteur local ou général pouvant retarder la cicatrisation, on parle de plaie aiguë. Les causes de plaie aiguë incluent notamment les brûlures, les gelures, les morsures, les greffes et les prises de greffe, les dermabrasions profondes, les plaies à cicatrisation dirigée postchirurgicale et les sinus pilonidaux opérés.

Logo Final Orgamed Services 128

Stomathérapie

Suite à certaines maladies ou traumatismes, l'intestin, la vessie ou les voies urinaires ne peuvent plus assurer leur fonction. Dans ce cas, certaines interventions chirurgicales peuvent alors créer une petite ouverture au niveau du ventre pour permettre l'évacuation des selles ou des urines. Cette ouverture s'appelle une stomie.

La stomie urinaire
Lorsque la continuité de l'appareil urinaire ne peut plus être assurée pour permettre la sortie de l'urine par voie naturelle, une stomie urinaire ou urostomie est nécessaire. Il s'agit d'un nouvel orifice créé sur la peau du ventre afin que l'urine s'écoule spontanément.

La stomie digestive
Dans certains cas, la chirurgie d'un cancer du côlon ou du rectum peut comporter la création d'une stomie, c'est-à-dire, l'abouchement d'un segment de l'intestin à la peau de l'abdomen pour permettre l'évacuation des selles à la place de l'anus, d'où le terme "anus artificiel", parfois employé.

La stomathérapie est une spécialité à part entière qui consiste à assurer les soins et l’appareillage des patients stomisés
Vous pouvez faire appel à notre équipe Orgamed Services qui est en relation avec votre stomathérapeuthe afin d’assurer les soins et l’appareillage des patients stomisés. Coordination des soins, gestion de l’appareillage.

Logo Final Orgamed Services 128

Insulinothérapie

Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par une excès de sucre dans le sang. Il en existe trois types :

  • Le diabète de type 1 appelé « insulino-dépendant » ou « diabète maigre », il compte environ 10% des cas et est traité par l’insuline.
  • Le diabète de type 2 appelé « non insulino-dépendant » ou « diabète gras », il compte environ 90% des cas. Ce diabète est la plupart du temps traité par un régime, des médicaments administrés par voie orale et éventuellement par l’insuline.
  • Le diabète gestationnel, c’est un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable. Il peut être méconnu et diagnostiqué lors de la grossesse ou développé uniquement lors de la grossesse et disparait le plus souvent après celle-ci.

Les traitements par l’insuline se font de différentes façon :

  • Sous forme d’injection (seringue ou stylo)
  • Avec une pompe à insuline

Votre équipe Orgamed Services est à votre disposition pour la gestion du matériel d’insulinothérapie et le suivi de votre taux de glucose dans le sang.

Logo Final Orgamed Services 128

Douleur

Type de douleur, cause ou intensité : différents traitements peuvent agir sur celle-ci.

L’infirmière coordinatrice Orgamed Services accompagne et forme l’infirmière libérale ainsi que le patient à l’utilisation du matériel ; l’évaluation de la douleur sera suivie régulièrement afin de transmettre au prescripteur toutes les informations.

Logo Final Orgamed Services 128

Nutrition

La dénutrition résulte d’une insuffisance d’apports nutritionnels par rapport aux besoins énergétiques du patient. Les facteurs de cette dénutrition sont multiples et il existe plusieurs systèmes de nutritions artificielles afin de répondre à ce déficit nutritionnel. Chacun des patients pris en charge dans le cadre d’une nutrition artificielle sera suivi par une diététicienne Orgamed Services.

La nutrition artificielle

La nutrition artificielle regroupe trois types de prestation : la complémentation orale (CNO), la nutrition parentérale (NPAD) et la nutrition entérale (NEAD). mais pourquoi l’alimentation est si importante dans notre quotidien ?

Tout simplement parce que le fonctionnement de l’organisme nécessite de l’énergie et des nutriments (protéines, lipides, glucides, vitamines et oligo-éléments). On parle alors de besoins nutritionnels. Ces besoins sont par nature couverts en tout ou partie par notre alimentation quotidienne. En revanche, dans certaines situations, l’alimentation orale est insuffisante ou impossible, notamment dans le cas de maladies chroniques ou aigues, d’effets secondaires de certains traitements, de chirurgies… et ce, de manière ponctuelle ou définitive.

Dans le but de combler ce déficit d’apports, le médecin peut donc vous prescrire de la complémentation orale, de la nutrition parentérale ou de la nutrition entérale, selon les besoins, les durées de traitement et l’état de santé du patient. On privilégiera une voie d’abord plutôt qu’une autre et du type de nutrition selon le type de pathologie détecté.

Qu’est-ce que la nutrition parentérale ?

La nutrition parentérale (NP) est une technique d’assistance nutritive par voie veineuse, exclusive ou complémentaire. Elle est indiquée s’il existe une nécessité de nutrition artificielle et que la nutrition par voie digestive est impossible. La NP peut être effectuée par une veine périphérique ou par un cathéter posée dans une grosse veine.

L’administration continue de la nutrition artificielle consiste à administrer les nutriments 24h/24. L’administration cyclique consiste à apporter périodiquement les nutriments, permettant une période de « jeûne ».

Le recours à une nutrition artificielle est requis lorsqu’il existe une dénutrition établie ou un risque prévisible de dénutrition.

La NP peut être conduite chez un enfant ayant une pathologie intestinale rendant cette dernière inefficace pour l’absorption des nutriments. La NP est débutée en milieu hospitalier, puis après éducation en centre spécialisé, poursuivie au domicile. Son mode d’administration est en général cyclique (nocturne). Elle peut être soit totale, soit associée à une alimentation digestive par la bouche ou par une NE.

Comment ça marche ? La NP est administrée au moyen d’un cathéter à émergence cutanée : lorsqu'il n'est pas utilisé, l'extrémité extérieure du cathéter est fermée, emmaillotée dans une petite pelote de bande stérile. Cette tubulure et ensuite plaquée contre la peau par un pansement et un bandage.

Les solutions de nutrition parentérale est administrée dans la plupart des cas grâce à des poches souples multi-compartimentées où chaque nutriment se trouve dans un compartiment séparé de son voisin par une thermo soudure qui est rompue au moment de son utilisation, ce qui permet une meilleure conservation.

Lorsque la NP est nécessaire durant le temps scolaire, celle-ci doit se faire obligatoirement avec une pompe. Il existe deux types de pompe : fixe ou portable. L’intérêt de la pompe portable est de pouvoir être utilisée en ambulatoire (pouvoir se déplacer librement tout en étant branché à la NP). L’utilisation de sac à dos avec ou sans roulettes contenant la pompe et la poche permet tous les déplacements à l’extérieur.

Qu’est-ce que la nutrition entérale ?

Il existe deux techniques de nutrition artificielle. La première, la nutrition entérale, consiste en l'apport d'un mélange nutritif directement dans le tube digestif par l'intermédiaire d'une sonde. La digestion se déroule ensuite de façon normale. La nutrition entérale peut se faire via 3 types de sondes d'alimentation :

  • une sonde naso-gastrique (sonde introduite par le nez, puis poussée dans l'œsophage jusqu'à l'estomac)
  • une sonde de gastrostomie (sonde introduite directement dans l'estomac par l'intermédiaire d'un petit orifice - une stomie - réalisé dans la paroi abdominale)
  • une sonde de jéjunostomie (sonde placée dans le jéjunum, partie de l'intestin située après l'estomac, par l'intermédiaire d'une stomie)

Orgamed Services propose ces prestations aux patients sur l’ensemble de ses agences et procède régulièrement à des campagnes de prévention afin de prévenir des risques de dénutrition. En plus de cela, mettre en place une nutrition artificielle avant ou après une opération diminue le risque de complications, favorise la cicatrisation de la plaie et permet donc au patient de récupérer plus vite. Nos équipes de diététicien(ne)s et d’infirmier(e)s coordonnateur(rice)s d’ Orgamed Services sont à votre disposition pour tout renseignement.

Logo Final Orgamed Services 128